Renaissance

En savoir plus

Renaissance

Donnez une seconde chance à vos vêtements! 

 

Qui êtes-vous, l’équipe du projet Renaissance ?  

Nous sommes deux jeunes entrepreneurs : Caroline, étudiante entrepreneur au sein du start up lab d’Audencia et initiatrice du projet, rejointe par Théotime, jeune styliste freelance.  

Tous les deux, nous avons la même vision, écologique et sociale, de la mode : la fast fashion est obsolète, place à l’upcycling ! Aujourd’hui, on possède suffisamment de vêtements pour 5 générations. Il n’est pas question de produire plus ni même de recycler, ce qui génère encore de nombreuses pollutions. Après un parcours auprès de marques de luxe et de marques éthiques, nous avons réalisé qu’il faut changer la manière de produire et de consommer les vêtements.  

Justement, en quoi consiste votre projet Renaissance ?   

C’est un service digital d’upcycling, pour donner une seconde chance aux vêtements auxquels l’on tient, en transformant la matière existante sans retraitement chimique mais uniquement en retravaillant le design.  

Renaissance propose un service sur mesure : via l’application en ligne, le consommateur est guidé pour choisir le niveau de transformation de son vêtement, adapté à sa silhouette et ses mensurations. Le patron réalisé par notre modéliste est ensuite envoyé à notre couturier partenaire le plus proche du client, qui fabrique cette « nouvelle » pièce.   

Avec Renaissance, on allie les technologies du numérique à la créativité du designer, appuyés sur le savoir-faire d’un artisan local, pour procurer au consommateur le plaisir d’un vêtement transformé !  

Vous avez candidaté à notre Prix Entreprendre pour demain sur le thème « le numérique responsable au service de la planète ». D’après vous, comment le numérique peut-il sauver la planète ?   

Clairement, nous sommes persuadés que produire mieux c’est bien, mais que produire moins c’est mieux ! Et le numérique nous permet de donner vie à cette ambition, en proposant un service clé en main, en faisant dialoguer les expertises, en facilitant l’adoption d’un nouveau mode de consommation, et en relocalisant le travail du textile. 

Nous souhaitons changer le monde en commençant par changer l’industrie de la mode. Ce secteur est traversé d’évolutions, législatives et éthiques, auxquelles nous nous associons pour contribuer à limiter la pollution, améliorer la transparence et redynamiser les écosystèmes locaux.